Le projet Skool est présentement en développement. Il consiste à mettre sur pied différents types de formations spécialisées en affaires électroniques pour favoriser le développement et l'adoption des TIC dans vos organisations.
Osmose Interactif inc. /

Blogue

Suivez-nous sur les médias sociaux

Twitter Facebook YouTube

Adoption des technologies de l’information : preuves VS potentiel

Le Tweet suivant par Annie Chénier m’a fait réaliser quelque chose ce matin :

C’est rare que je sois en désaccord avec toi Annie, mais cette fois-ci, je suis en désaccord. ;)

Je peux comprendre cette philosophie qui consiste à attendre que les TI fassent leurs preuves avant de les adopter. C’est sage de vouloir voir des résultats concrets avant de se lancer.

Sauf que… Le critère d’adoption d’une technologie devrait selon moi être le potentiel de cette technologie.

Disons que vous avez une idée pour une nouvelle technologie qui a 1 chance sur 2000 de réussir à guérir une maladie incurable qui touche de nombreuses personnes (pour fin d’exercice, disons que ces travaux n’impliquent aucun risque de santé pendant les recherches).

Devrait-on travailler à développer cette technologie prometteuse? Tout à fait. Si les risques sont limités et que les résultats peuvent avoir un impact significatif, ça vaut la peine d’essayer sans attendre.

Je crois qu’il faut adopter la même attitude envers les nouvelles technologies. Adopter les technologies qui semblent prometteuses même si celles-ci n’ont pas encore fait leurs preuves.

Un peu comme un jeune qui sort de l’école avec plein de potentiel. Il faut l’embaucher pour lui donner une chance de prouver ses capacités. C’est comme ça qu’on peut découvrir les leaders de demain.

Je crois qu’il faut adopter la même attitude si on veut innover.

Publié le par André-F. Landry | Posted in Innovation et R&D | 6 commentaires

Catégories