Le projet Skool est présentement en développement. Il consiste à mettre sur pied différents types de formations spécialisées en affaires électroniques pour favoriser le développement et l'adoption des TIC dans vos organisations.
Osmose Interactif inc. /

Blogue

Suivez-nous sur les médias sociaux

Twitter Facebook YouTube

La bulle est de retour en force

Note : j’ai écrit cet article jeudi dernier. Entre jeudi et aujourd’hui, Instagram a été acheté pour 1 000 000 000$ par FB. On est de retour aux fusions et acquisitions à des valorisations de fou en échange d’actions. La tendance s’accélère. Just saying…

J’ai vu passer cette semaine un article qui dit que Apple pourrait être valorisé à 1 000 MM$ d’ici 2014. Oh f*ck…

Je n’ai aucune idée si Apple sera valorisé ou non à 1 000 MM$ en 2014. Ce n’est pas l’important. L’important, c’est que quand je vois un article qui prédit ce genre de chose, ça m’inquiète.Parce que c’est le même genre de titres qu’on a écrit en 2000 à propos de Cisco et de Microsoft.

Sans compter que Google publiait cette semaine un vidéo de Projet Glass qui est essentiellement une hallucination du futur intéressante mais qui ressemble aux hallucinations du futur que Microsoft faisait il y a quelques années et qui ne se sont jamais réalisées.

La différence, c’est que contrairement aux vidéos de MSFT en 2005-2007, le bulletin de nouvelles du matin à RDI vient de parler de Project Glass. Quand t’entends parler de la bourse au bulletin de nouvelles, c’est le temps de faire le contraire de ce qu’ils prédisent.Buy the rumors, sell the news comme disent les traders.

Je vous dis ça parce que depuis 1 an, les signes d’une bulle technologique apparaissent de plus en plus fréquemment. Voici quelques un des signes des dernières années et particulièrement des derniers mois :

  • Color qui lève 41M$ pour une app qui n’existe pas encore dans un secteur avec un leader (instagram) qui était déjà en émerge à l’époque et qui est maintenant pratiquement indélogeable (mise à jour) vient d’être acheté par Facebook pour 1 000 000 000 $;
  • Les valorisations des « seed rounds » de plus en plus absurdes.
  • DolarShaveClub qui offre de livrer des lames de rasoir périodiquement moyennant un abonnement. Seul problème, ça va coûter cher de livraison pour un paquet de lames de rasoir que je peux acheter en faisant mes courses. Pas très efficient n’est-ce pas? Ça ne vous allume pas des souvenirs de pets.com ça?
  • Apple qui décide de verser un dividende. Une preuve qu’il y aura beaucoup moins d’investissements dans l’innovation. Autrement dit, Apple est au même point que Microsoft en 2003. Et Apple est l’entreprise qui a vraiment poussé l’innovation des dernières années, comme Google drivait de 2002 à 2006. Moins d’innovation chez Apple = stagnation dans l’industrie.
  • Google qui décide de lancer un réseau social pour ne pas se faire remplacer par Facebook. Autrement dit, Google = Microsoft en 2001 quand Microsoft lance son moteur de recherche pour ne pas se faire remplacer par Google. BTW, Microsoft ne s’est pas fait remplacer par Google et Google ne se fera pas remplacer par Facebook, ce sont des entreprises différentes qui répondent à un besoin différent et peuvent très bien coexister.
  • Le film « The Social Network » et les imitateurs de Zuck en cagoule, jeans et filp-flops. Même principe que les tables de fooseball dans les bureaux open-space de 1999 – 2001. « Cum Hoc Ergo Propter Hoc » kids. Pensez-y!
  • Les gouvernements qui commencent à s’intéresser aux TIC et à créer des programmes de capital de risque (Anges Québec, Budget fédéral, etc.) pour financer les entreprises.
  • Le nombre de personnes qui s’improvisent consultants en médias sociaux et qui récitent les mêmes platitudes non fondées sans les contextualiser.
  • Le nombre d’accélérateurs qui augmente sans cesse pour répliquer le succès deYC. Tout comme en 1999 – 2001, le nombre d’incubateurs augmentait sans cesse pour essayer de répliquer le succès d’IdeaLab (IdeaLab a réussi, les autres non). Ce qui a fait la force de YC, c’est l’attitude et l’expertise de PG et de ses collaborateurs. Ce qui a fait le succès d’ideaLab, c’est l’attitude et l’expertise de Bill Gross et de son équipe. Vous ne pourrez pas répliquer ça sans adopter la même attitude. Or, je ne connais pas beaucoup de gens qui connaissent PG ou BG et encore moins qui ont une attitude similaire face au développement d’entreprises technos.
  • etc.

Tout ça pour dire que je crois qu’on est bel et bien face à une répétition de 2000 – 2001. Évidemment, le signe du stade ultime que la bulle technologique sera quand la Gaspésie va finalement créer un programme d’investissement dans les TIC. Parce que quand la nouvelle est rendue en Gaspésie, c’est plus une nouvelle.

Le bon côté pour les entrepreneurs technologiques, c’est qu’ils vont enfin avoir accès à l’aide et aux ressources dont ils ont besoin peu importe où ils sont dans le monde.

Le problème, c’est que les gens vont arriver pour nous aider ou nous fournir des ressources avec des attentes irréalistes et vont probablement se désintéresser aussi vite lorsqu’arriveront les premières difficultés (parce que ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air à la télé). Planifiez en conséquence et avertissez ceux que vous approchez pour investir. Ne leur faites pas miroiter des fortunes et soyez réalistes. Sinon, c’est toute une industrie qui sera discréditée à nouveau et ceux qui auront besoin de fonds pour des projets intelligents en payeront le prix.

Les vrais, ceux qui était là entre 2002-2006 et qui ont vu se développer les Flickr, YouTube, Gmail et Google Maps, les blogues et le podcasting (blogger et odeo, vous vous en souvenez?), qui se souviennent des débuts de TechCrunch, 37Signals, d’AJAX, de RoR, etc. vont rester même quand la bulle aura déçu tous les chercheurs d’or qui arrivent trop tard (ie.: FB 100MM$ val.).

Parce que ceux qui ont fait la piastre avec le web 2.0, c’est ceux qui ont investi et cru dans Stewart et Caterina, Chad, Zuck, Ev, Jack et cie avant que ça soit la mode. Comme dirait Gretzky, faut patiner vers où la puck s’en va, pas où elle est.

Voir aussi : La prochaine phase à propos de ce qui va suivre le web 2.0 selon moi.

Publié le par André-F. Landry | Posted in Général | Un commentaire

Trackbacks

  1. [...] je disais un peu plus tôt, la bulle du Web 2.0 tire à sa fin. Ce qui m’amène à réfléchir à ce qui va suivre après que la bulle ait [...]

Catégories